Fête des Possibles 2017 à Perpignan

Le samedi 23 septembre l’association Habitat Participatif 66 tenait un stand lors de la Fête des Possibles.
L’association les Verts Nids était aussi présente pour présenter son projet.

La Fête des Possibles

La Fête des Possibles se substitue à la Journée de la Transition Citoyenne.
C’est un moment convivial de rencontrer entre tous les acteurs de la Transition d’un même territoire.
Cela permet de présenter au plus grand nombre les différents projets en cours ou à venir.
Cette année la Fête avait lieu sur le parvis du Castillet à Perpignan.

Les Verts Nids – Els Niu Verds

Les Verts Nids est une association collégiale dont le but est de créer un habitat participatif dans les Pyrénées-Orientales.
Un travail sur la réalisation d’une charte à déjà eu lieu et l’association est entrée en contact avec des mairies pour chercher un terrain.
Le groupe est ouvert et il recherche toujours cinq familles.

Si vous désirez plus d’informations vous pouvez contacter l’association à cette adresse : lesvertsnids@lienweb.org

Le Wast : l’habitat groupé participatif vous intéresse ? Un forum est organisé le 5 mars

wast

Le samedi 5 mars, au manoir du Huisbois, le parc naturel régional des Caps et marais d’Opale organise le deuxième Forum de l’habitat groupé participatif. Il s’adresse à tous les citoyens qui souhaitent concevoir, créer et gérer leur habitat collectivement. Avec des espaces partagés et un esprit écolo.

La manifestation aura lieu au manoir du Huisbois (parc naturel régional), de 10h à midi.

Depuis 2013, dans le cadre de sa nouvelle charte, le parc naturel régional des Caps et marais d’Opale réfléchit avec Mélanie Huguet pour expérimenter de nouvelles formes urbaines répondant aux enjeux des logements en milieu rural. Des habitats permettant de limiter la consommation de terres agricoles et de proposer un urbanisme durable.

La suite…

Les acteurs de l’habitat participatif réunis au ministère du Logement

minis

Réunion sur l’habitat participatif au ministère du Logement mardi 6 octobre 2015
© Ministère du Logement – Réunion sur l’habitat participatif au ministère du Logement mardi 6 octobre 2015

Sylvia Pinel, ministre du Logement et Alain Jund, président du Réseau National des Collectivités pour l’Habitat Participatif (RNCHP) et adjoint au maire de Strasbourg, ont réuni mardi 6 octobre au ministère du Logement les acteurs de l’habitat participatif.

 

La loi Alur a donné à l’habitat participatif – cette démarche qui permet à un groupe d’habitants de s’associer, parfois avec l’appui d’un bailleur social, pour participer à la conception, la réalisation, puis la gestion au quotidien d’un immeuble destiné à leur habitation – un nouvel élan en le dotant d’un statut, d’une reconnaissance officielle et d’un cadre légal avec la définition des sociétés d’autopromotion et d’attribution et les coopératives d’habitants.

La suite…

Les Français découvrent l’habitat participatif

habitat

Les Français se convertissent à l’habitat participatif, ce modèle qui consiste, pour les futurs habitants, à concevoir eux-mêmes leurs logements, avec des espaces collectifs en nombre. Pour s’en rendrecompte, il suffisait de se rendre aux 4es Rencontres nationales de l’habitat participatif, qui se sont déroulées à Marseille du 9 au 11 juillet. Déjà plus de 400 groupes d’habitants se sont formés en France, dont 300 sont parvenus à l’étape du projet. La loi pour l’accès au logement et un urbanisme rénové (loi ALUR du 24 mars 2014) a contribué à cette reconnaissance institutionnelle en créant deux cadres juridiques : la coopérative d’habitants et la société d’autopromotion, qui attendent encore leurs décrets d’application.

A Montpellier, l’aventure commence à l’heure de l’apéritif, à la brasserie du Dôme, où se retrouvent, deux mardis par mois, les candidats à un habitat participatif. La ville a déjà lancé trois appels à projets sur des parcelles qu’elle réserve pour des groupes d’habitants constitués ou en gestation. Trois ans après son lancement, le projet Mascobado (pour « maison coopérative bâtie avec douceur ») est bien engagé. Vingt-trois familles vont emménager en 2016 dans deux immeubles implantés sur un superbe terrain bordé de vignobles et d’un vaste parc, à 10 minutes du centre de Montpellier par le tram.
En savoir plus …