Les Français découvrent l’habitat participatif

habitat

Les Français se convertissent à l’habitat participatif, ce modèle qui consiste, pour les futurs habitants, à concevoir eux-mêmes leurs logements, avec des espaces collectifs en nombre. Pour s’en rendrecompte, il suffisait de se rendre aux 4es Rencontres nationales de l’habitat participatif, qui se sont déroulées à Marseille du 9 au 11 juillet. Déjà plus de 400 groupes d’habitants se sont formés en France, dont 300 sont parvenus à l’étape du projet. La loi pour l’accès au logement et un urbanisme rénové (loi ALUR du 24 mars 2014) a contribué à cette reconnaissance institutionnelle en créant deux cadres juridiques : la coopérative d’habitants et la société d’autopromotion, qui attendent encore leurs décrets d’application.

A Montpellier, l’aventure commence à l’heure de l’apéritif, à la brasserie du Dôme, où se retrouvent, deux mardis par mois, les candidats à un habitat participatif. La ville a déjà lancé trois appels à projets sur des parcelles qu’elle réserve pour des groupes d’habitants constitués ou en gestation. Trois ans après son lancement, le projet Mascobado (pour « maison coopérative bâtie avec douceur ») est bien engagé. Vingt-trois familles vont emménager en 2016 dans deux immeubles implantés sur un superbe terrain bordé de vignobles et d’un vaste parc, à 10 minutes du centre de Montpellier par le tram.
En savoir plus …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *